News

Euraf Candidate Interview: Maktoub Razaki

By October 11, 2017 No Comments

Maktoub.jpg

Pourrais-tu te présenter rapidement ?

Bonjour, je m’appelle Maktoub Razaki, je suis béninois et j’ai seize ans. Je suis venu étudier à Sciences Po pour deux raisons. Tout d’abord, le contexte familial duquel je suis issu m’a orienté vers ce cursus universitaire afin de suivre une formation pluridisciplinaire. Par ailleurs, je me destine à devenir président du Bénin et je pense donc que Sciences Po peut m’apporter une grande aide pour ce projet auquel je me destine.

D’après toi, quel est le rôle du délégué des étudiants sur le campus de Reims ?

Je pense que le rôle du délégué est de représenter les étudiants lors des rencontres administratives. Il doit non seulement faire entendre la voix des étudiants mais aussi échanger avec l’administration et rapporter conjointement les opinions de chaque parti.

Pourquoi te portes-tu candidat ?

Depuis bientôt un mois déjà, je constate qu’il y a de nombreux non-dits entre l’administration et notre programme. Il y a de nombreuses choses que nous revendiquons qui ne sont pas à l’ordre du jour et je candidate donc pour faire entendre nos voix et défendre nos volontés. Ensuite, à une échelle plus personnelle, être délégué à Sciences Po représente un pas de plus sur le chemin conduisant à mon destin de devenir président chez moi au Bénin comme mentionné plus tôt.

Pour quelles raisons serais-tu un bon délégué ?

Je pense que j’ai les capacités pour être un bon délégué malgré mes seize ans qui ne sont pas représentatifs. Je pense que j’ai les compétences oratoires adéquates qui me permettront de retransmettre les prérogatives de mes camarades étudiants et je pense pouvoir aussi apporter une touche de dynamisme, apporter des bonnes idées pour la vie scolaire mais aussi extra-scolaire des étudiants de mon programme.

Si tu es délégué, quelles seraient ta mission principale et tes objectifs cette année ?

Déjà, dans notre lettre de motivation, nous devions défendre trois projets principaux, je ne vais donc pas les défendre à nouveau ici. Mais principalement, l’objectif que tous les candidats partagent, est de défendre l’essence même de notre programme : l’Afrique. Avec la suppression du cours d’Histoire de l’Afrique, nous sommes profondément outrés et nous aimerions vraiment réadapter le programme scolaire et revenir sur la place fondamentale de l’Afrique dans notre programme.

Si tu devais changer ou réformer quelque chose, en particulier au niveau de la vie étudiante, ce serait quoi ?

Il faudrait avoir un espace de détente pour les étudiants afin de leur permettre de mieux gérer les moments de stress comme en ce moment avant les midterms. Un foyer étudiant où les étudiants pourraient se retrouver, échanger dans un espace à aménager où ils se sentiraient bien et mieux aborder les différentes échéances de l’année.

Si tu devais être une personnalité, qui serais-tu ?

Il y en a beaucoup mais à l’heure actuelle, pour rester dans ma logique, je serais le président du Bénin, Patrice Talon, qui a rencontré Emmanuel Macron la semaine dernière.

Other posts that may interest you:

No Comments

Leave a Reply