Par Laurdi Sala-Diakanda 

Cette semaine, la Travel Section vous fait voyager en Europe, plus précisément au cœur du Portugal. Née à Recarei, petite ville d’environ 5 000 habitants dans la commune de Porto, Carla Jessica, élève en première année du programme Europe-Afrique, de père portugais et de mère congolaise nous décrit ce petit village plein de sérénité, de culture, de romantisme et de charme.

Carla Jessica, un après-midi d’été, à Recarei, photo prise par le frère de Jessica.

Jessica, parlez-nous de votre ville natal. À quelle fréquence vous y rendez-vous puisque vus n’y avez jamais vécu ? 

Je suis née à Recarei, dans la commune de Porto au Portugal. J’y vais chaque année, pendant les vacances, depuis mes deux ans. La ville est très calme et paisible. Ma famille y vit depuis plusieurs générations. D’ailleurs, mon arrière-arrière-grand-mère, Maria Emilia Carvalho Lino de Azeredo Lobo, est la première femme à s’être mariée en blanc à Porto ! En effet avant, les femmes se mariaient en robes noires.

Qu’aimez-vous le plus à propos de cette ville ?  Un lieu ? Une odeur ? Une particularité ?

Ce que j’aime le plus à Recarei, ce sont les fêtes estivales. C’est à cette occasion que tout le village se réunit, l’ambiance y est familiale, chaleureuse, tout le monde chante et danse. Ça me réchauffe le cœur. À Recarei, les matinées sont bordées par les odeurs de pain à peine sorti du four qui se dégagent de chaque maison. Je dirai que mon endroit préféré de la ville est la plage de Matosinhos. On y trouve les plus beaux couchers de soleil et malgré le vent frais, nos cœurs sont conquis devant l’immensité bleue en face de nous.

Praia da Matosinhos, Recarei, photo prise par Jessica.

Qu’avez-vous l’habitude de faire à Recarei quand vous y êtes ?

Lorsque je suis à Recarei, je suis habituellement avec mes grands-parents et mes grandes tantes ; notre activité fétiche est de préparer des gâteaux à longueur de journée pour toute la famille. Je fais également du karting ! En effet, faire du karting à Porto est une activité très sympathique et amusante malgré la chaleur ; c’est toujours agréable de prendre de la vitesse puis de terminer en allant tremper ses pieds dans l’eau à la plage d’à côté ! Et lorsque je sors avec des amis, j’aime me promener dans les rues de ma ville et particulièrement sur le quai du Douro. C’est là-bas que se trouve le Café do Cais où on peut y savourer un bon café et profiter du coucher de soleil.

Café de Cais, Recarei, photo prise par Jessica.

En parlant de plage, quels sont les « must-see » de Recarei ?

Si j’étais une touriste, je visiterais absolument la gare de Porto São Bento. C’est l’une des plus belles infrastructures de la ville. Cette gare date du XIXe siècle, elle a été rénovée puis inaugurée en 1916 et abrite les peintures de l’architecte José Marques Da Silva. Pour ceux qui aiment faire la fête – je ne vous ai pas oubliés –, le Trintaeum (31 en portugais), est l’une des meilleures boites de nuit de Porto. Il n’a pas l’envergure de ceux de Lisbonne mais rythmes endiablés et convivialité sont au rendez-vous !

Port de Porto, photo prise par Jessica.

Des tuyaux quant aux spécialités culinaires ?

Sim ! Si vous entreprenez le voyage jusqu’au Portugal, il faut absolument goûter les spécialités locales. Tout bon touriste ne peut visiter Recarei sans goûter les beignets de morue appelés communément rosquinha de bacalhau ! De plus, la feijoada est l’un des plats les plus célèbres.

Pour finir, votre ville vous manque-t-elle depuis que vous vivez à Reims ?

Tenho muito saudade de Recarei, mon village me manque, c’est l’un des endroits où je me sens le mieux. Je pense que ce que je regrette le plus, ce sont les grands dîners en famille qui réunissaient plus de trois générations. Ma famille me manque énormément.

Porto, centre-ville, photo prise par Jessica.

Leave a Reply