HomepageTravel

Un week-end dans la ville rose

By January 30, 2020 No Comments

Que vous en ayez assez de la grisaille rémoise ou que vous cherchiez seulement une idée de week-end pour faire une pause, Toulouse est LA bonne idée ! Voici un itinéraire qui vous fera découvrir les lieux incontournables de la-dite “ville rose” !

Premier jour

Point de départ: le Capitole, cœur de Toulouse !

Commencez votre virée toulousaine par un petit-déjeuner en terrasse du Florida, brasserie ouverte depuis 1874, dont l’intérieur au style « Belle Époque » ne manquera pas de vous charmer. Assis.e.s derrière votre tasse de café fumante, profitez de la lumière du matin qui, ricochant sur les briques, teinte la ville d’une couleur rosée, honorant son surnom. Et, tandis que les serveurs amidonnés commencent à s’agiter, observez la ville qui s’éveille. Prenez ensuite le temps de rentrer dans le Capitole et de découvrir la salle des Illustres, ses sculptures et sa collection d’immenses toiles post-impressionnistes d’Henri Martin. Depuis les grandes fenêtres de cette salle, vous aurez vue sur toute la place en contrebas. En sortant par le square Charles de Gaulle, pensez à lever la tête pour admirer la tour du Donjon. Prenez ensuite la rue Lafayette jusqu’à la place Wilson, avec son carrousel et sa jolie fontaine. Puis, descendez la rue Alsace-Lorraine. Amateur.rice.s de shopping, à vos portefeuilles, c’est l’une des principales rues commerçantes de Toulouse !

Pour le déjeuner, montez au 6ème étage des Galeries Lafayette, vous y découvrirez « Ma biche sur le toit », un restaurant gastronomique avec vue panoramique sur la ville rose. Bon plan : le midi, le restaurant propose une formule brasserie avec plats gastronomiques à prix réduits !

Continuez la balade le long de la rue Alsace-Lorraine. Arrivé.e.s au niveau du musée des Augustins, tournez sur la rue de Metz et poursuivez jusqu’au Pont-Neuf. Sur le chemin, jetez un coup d’œil à la cour de l’hôtel d’Assézat et à son magnifique clocher ouvragé. Au bout de la rue, avant le pont, tournez à droite et longez la Garonne. Le cadre est parfait : la promenade, ombragée, est vraiment agréable et offre une vue imprenable sur la rive gauche avec la silhouette du dôme de la Grave qui se détache sur le ciel bleu. Plus loin, n’hésitez pas à rentrer dans l’église Notre-Dame-de-la-Daurade, elle vous surprendra avec sa « vierge noire » habillée par des robes de créateurs. Profitez ensuite d’un moment de détente quai de la Daurade, en contrebas de la place Saint-Pierre: vous pourrez vous allonger sur l’herbe au soleil avec un bon livre, ou vous asseoir sur les marches, au bord de l’eau, pour discuter entre ami.e.s. Remontez ensuite la rue Valade jusqu’à la basilique Saint-Sernin, monument emblématique de Toulouse. En rentrant, laissez-vous impressionner par les immenses tentures rouge et or qui se déploient le long des murs, revêtant la basilique d’une tenue de fête, et par les nombreuses reliques dont recèle la crypte.

Ressortez par la rue du Taur et longez à nouveau le Capitole, ce sera l’occasion d’admirer la place sous une autre luminosité. A l’angle de l’opéra, prenez la rue de la Pomme jusqu’à la charmante place Saint-Georges. Pour finir la journée, rien de mieux que de s’attabler à l’un des restaurants qui bordent la place, bercé.e.s par les rires des enfants qui jouent.

Deuxième jour

Démarrez votre seconde journée par une paisible promenade dans le jardin japonais de Compans-Caffarelli. Déambulez entre les massifs, traversez le petit pont rouge et arrêtez vous pour regarder les poissons qui se meuvent dans l’eau claire de l’étang, comme paradant pour faire admirer tout l’éclat de leurs nageoires orangées. En sortant, enfourchez un des vélos de la ville et prenez le Boulevard Lascrosses en direction de la rive Gauche. Traversez le Canal de Brienne et empruntez le pont Saint-Pierre qui vous mène juste en face du dôme de l’Hôtel-Dieu. Là, prenez sur votre gauche et longez le port de la Viguerie, juste au bord de l’eau – si vous y venez en été, ne manquez surtout pas la Grande Roue, la vue depuis son sommet vaut vraiment le coup. Continuez toujours tout droit, vous arriverez sur la Prairie des Filtres: ce grand parc très sympathique, situé sur les berges, accueille chaque été les Toulousains pour toutes sortes d’activités en extérieur : aviron, canöe, volley, foot, jeux gonflables, mini-accrobranche… C’est l’endroit idéal pour se poser sur l’herbe et pique-niquer au bord de l’eau. L’après-midi, profitez d’avoir loué les vélos pour parcourir une partie du mythique Canal du Midi. Pour la petite histoire, le canal a été construit pendant le règne de Louis XIV entre 1666 et 1681, sous la direction de Pierre-Paul Riquet. D’une longueur de 240 km, il relie Toulouse à la Méditerranée et il est l’un des plus anciens canaux d’Europe encore en fonctionnement. Roulez à l’ombre des arbres, doublez une péniche, arrêtez-vous pour découvrir le fonctionnement d’une écluse et surtout, admirez le superbe paysage. A votre retour à Toulouse, après avoir déposé les vélos, profitez d’une pause gourmande bien méritée au Flower’s Café, place Roger Salengro, réputé pour ses délicieuses – et généreuses ! – pâtisseries, ou bien passez rue Saint-Rome goûter une des succulentes gaufres belges de « La Belle Liégeoise ». Enfin, avant de partir, n’oubliez pas de passer par un des magasins de confiseries à la violette, la spécialité de la ville rose !

 

Infos pratiques

 

La gare centrale de Toulouse est la gare Matabiau. Vous pouvez aisément vous y rendre depuis  la gare Montparnasse.

La compagnie de transports à Toulouse est Tisséo, dont voici le site: https://www.tisseo.fr/home. et voici le plan du métro (https://www.tisseo.fr/sites/default/files/plan_general_reseau.pdf), au cas où vos jambes ne vous porteraient plus…! Prix d’un ticket: 1,70€.

Vous pouvez aussi choisir de louer un vélo dans l’une des 238 stations que compte la ville, voici le site (http://www.velo.toulouse.fr/). Comptez 1,20€ pour un ticket 1 jour.

En cas de pluie (ce qui n’arrive pas souvent), sachez qu’il existe de passionnants musées dans la région Toulousaine, les plus connus étant la Cité de l’Espace (Tarif étudiant 14,50€ basse saison / 16€ haute saison), très ludique, Aeroscopia (Tarif étudiant 6€), musée de l’aéronautique dans lequel vous pourrez contempler divers modèles d’avions comme le fameux Concorde.

Les plus récents, Halle de la Machine et musée de L’envol des Pionniers (mon préféré), sont situés au niveau des anciennes pistes Latécoère, à Montaudran.

Le premier vous fait découvrir les incroyables créatures animées de la Compagnie la Machine et notamment l’impressionnant Minotaure au sommet duquel vous pouvez monter le temps d’une petite balade.

Le second vous conte la fascinante histoire de l’aéropostale à Toulouse, à travers la présentation de grands aviateurs tels que Saint-Exupéry ou Mermoz, ainsi qu’une mise en scène interactive animée par des acteurs incarnant le rôle d’un mécanicien ou d’une entoileuse de l’époque, de sorte à vous immerger dans cette aventure incroyable et risquée qu’était l’aéropostale dans l’entre-deux-guerres. (Tarif étudiant 10€ pour un billet vous donnant accès aux deux musées).

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter: je me ferais un plaisir de vous renseigner sur ma ville!

Other posts that may interest you:

Leave a Reply