Culture & TravelHomepage

Un Halloween avec Burton

By October 31, 2021 One Comment

Rétrospective du maître du fantastique

par Jeanne Perrien

Les températures chutent, le campus se couvre de son manteau orangé et des citrouilles parsèment la Cour des Pères. Pas de doute, la saison d’Halloween est là ! Et qui dit Halloween, dit aussi occasion parfaite pour (re)découvrir les meilleurs “spooky” films de Tim Burton.

Entre le rêve et l’étrangeté, la poésie et l’horreur gothique, il y en a pour tous les goûts: pour les petits comme pour les grands frissons.

Beetlejuice – 1988

Tout d’abord, pour les fous d’Halloween au sens premier du terme, Beetlejuice vous emportera dans un tourbillon complètement déjanté. Avec un casting incomparable (Winona Ryder, Alec Baldwin, Michael Keaton…), cette comédie enjouée a beau être un des premiers films de Tim Burton, son génie y transparaît déjà. Malgré un sujet en apparence assez sombre (un couple mort dans un tragique accident de voiture revient hanter les nouveaux propriétaires de leur maison), l’intrigue se déroule dans un univers léger et coloré, voire psychédélique. On y retrouve l’humour fin et spirituel du réalisateur, dont l’incarnation la plus manifeste est le personnage de Beetlejuice, interprété avec brio par Michael Keaton. Il saute, danse, chante et crie… Bref, il réalise une véritable performance !

Les Noces Funèbres – 2005

Pour ceux qui sonnent encore aux portes de leurs voisins en quête d’innombrables sucreries, Les Noces funèbres vous fera retomber en enfance en un claquement de doigts ! Tout comme Beetlejuice, ce film, entièrement réalisé en stop-motion, traite de la mort avec joie et légèreté, par un contraste aussi surprenant qu’original entre le monde des vivants, sombre et terne, et le monde des morts, joyeux et coloré. Le quiproquo initial (un vivant est entraîné dans le monde des morts après s’être marié par inadvertance à un charmant cadavre) lance une intrigue virevoltante rythmée en chanson par Danny Elfman, compositeur phare de Tim Burton. Les Noces funèbres vous fera rire, rêver et chanter, (presque) de quoi vous donner envie de basculer dans l’au-delà !

Sleepy Hollow (1999), Dark Shadows (2012) et Sweeney Todd (2007)

Pour ceux qui aiment se faire peur, Sleepy Hollow, Dark Shadows et Sweeney Todd vous plongeront dans l’univers d’horreur gothique tant affectionné par Tim Burton. Ces trois films sont les plus sombres et les plus violents du réalisateur. Tous trois portés par le tandem fétiche de Tim Burton, Helena Bonham Carter et Johnny Depp, ils partagent le même contraste visuel entre la noirceur de la photographie et le rouge artificiel du sang, tellement irréaliste qu’il deviendrait presque comique. Cependant, chacun de ses trois films possède une atmosphère unique, propre à l’époque où se déroule l’intrigue.

Sleepy Hollow vous emmènera dans l’ambiance glacée d’une petite ville de campagne de la Nouvelle-Angleterre à la fin du XVIIIe siècle. Un inspecteur tente de résoudre une série de meurtres surnaturels, malgré l’inhospitalité des autochtones. Il s’agit très certainement du film le plus sombre de Tim Burton, on y rencontre notamment un cavalier sans tête interprété par un Christopher Walken à vous glacer le sang.

L’intrigue de Dark Shadows se déroule dans une ville portuaire du Maine dans les années 1770 puis 1970… lorsqu’un vampire bicentenaire se retrouve confronté pour la seconde fois à une sorcière vengeresse. Dark Shadows est sans aucun doute le plus drôle de ces trois films, et il ravira tout particulièrement les fans des seventies. Il marque également la première collaboration de Tim Burton avec Eva Green, qui s’affirme déjà comme l’une de ses actrices favorites.

Quant à Sweeney Todd, il vous entraînera dans les quartiers sombres de Londres au XIXe siècle. Ici encore, il s’agit du retour d’un mystérieux anti-héros qui revient assouvir son désir de vengeance dans le sang, à coups de rasoir et de rouleau à pâtisserie. Sweeney Todd n’a de comédie musicale que la musique, de Danny Elfman encore et toujours, même si Sacha Baron Cohen nous livre une performance aussi brève qu’hilarante.

L’Etrange Noël de Monsieur Jack – 1993

Finalement, pour ceux qui écoutent Mariah Carey dès le 1er novembre, L’étrange Noël de Monsieur Jack est le film parfait pour vous ! Bien que ce soit un film d’animation réalisé par Henry Selick, Tim Burton a imaginé, coécrit et produit le scénario, ce qui explique que son empreinte soit présente tout au long du film. Réputé pour être “le” film de Noël par excellence, il est aussi et surtout “le” film d’Halloween par excellence, ce qui a souvent tendance à être oublié. L’animation est magnifique et, encore une fois, sublimée par une musique originale de Danny Elfman. En bref, L’étrange Noël de Monsieur Jack est le film idéal pour tous ceux qui ont envie de fêter Halloween tout en ayant déjà hâte de déballer les cadeaux sous le sapin.

Other posts that may interest you:

    One Comment

    Leave a Reply