Elisa Vovos

 

Il y a dans la littérature russe, 

Toujours l’histoire d’un voyageur en train, 

Et sa croisière s’annonce tel un présage, 

Un reflet de sa vie, bonheur et chagrin. 

 

À mon tour dans un train je me sens

Comme ce voyageur qui traverse le froid, 

Et mes yeux admirent le paysage, 

Comme s’ils étaient d’un peintre les mains. 

 

Il y a peut être là un plaisir à s’appeler nomade, 

Se sentir inconnu, sans maison sans frontières, 

Se sentir invincible, détruire toute barrières, 

Trouver la Liberté dans nos escapades. 

 

Et ses roues qui battent les rails d’un son, 

Rythme régulier et entraînant d’un coup, 

Une mélodie qui peut rendre fou, 

Nous faire oublier toutes racines, toute raison.

 

À ce personnage papier de Russie, 

Alors en harmonie on se lie,

Et l’on songe que peut être nous aussi, 

Un auteur dans le noir, un soir nous a écrit.

Similar posts by this author:

The Sundial Press

The Sundial Press

The Sundial Press is the student-directed media outlet of Sciences Po Campus of Reims. It publishes editions in print and online. Originally started as a group project when the campus of Reims was founded in 2011, it has become a newspaper covering all aspects of student life at Sciences Po and in Reims as well as the global issues that impact the university’s international student body.

Leave a Reply