CultureHomepage

Three Women, Trois Héroïnes du Quotidien

By October 24, 2019 No Comments

Maeve Cucciol

 

Maggie, Sloane et Lina sont trois femmes. Différents âges, différents parcours, différentes vies. Lisa Taddeo propose une immersion dans leur quotidien, rythmé de leurs passions.

Le livre, publié le 9 juillet 2019 aux éditions Bloomsbury, est le fruit de huit années de travail de la journaliste, qui a consacré son temps à suivre les trajectoires de vie de ces femmes. Le roman féministe se trouve depuis dans les top des ventes de toutes les librairies anglophones et se classe premier dans la liste des Sunday Times Bestsellers. 

On rencontre d’abord Maggie. Jeune universitaire plongée dans un contexte familial compliqué, elle se rattache à l’amour qu’elle éprouve pour son professeur. Cette liaison interdite ne correspond pas au rêve traditionnel d’un roman à l’eau de rose, mais illustre bel et bien la dure réalité qu’affronte la jeune femme.

Lina, elle, est mère au foyer. Constatant son emprisonnement dans une routine qu’elle déteste plus que tout, elle prend la décision courageuse de changer radicalement son existence . 

Enfin, Sloane est une serveuse que l’on suit à travers la relation libre qu’elle entretient avec son mari.

Ces trois récits s’entrecroisent et se réunissent en un but unique : montrer comment ces héroïnes affrontent les difficultés de leurs vies respectives — difficultés qui naissent essentiellement des interdits de la société auxquels elles font face.

Leurs histoires nous plongent dans leurs enfances, leurs traumatismes, leurs vies sexuelles, leurs passions. Dans tout ce qui compose la vie normale de trois femmes, somme toute. Alors pourquoi, me direz-vous, lire un livre sur le quotidien?

Lisa Taddeo réussit à créer un vrai lien avec les héroïnes, certainement grâce à son écriture franche, qui n’enjolive pas le récit d’une vie ordinaire, mais parvient à nous rendre intimes avec Maggie, Lina et Sloane. Pour ce faire, la ponctuation, par exemple, est essentielle dans le style de la romancière. Pas de guillemets, pas de tiret pour le discours direct, des phrases  courtes, presque dans un style télégraphique… Tout cela pour retranscrire une continuité entre les pensées, les paroles et les gestes des personnages. C’est parce qu’on aurait pu avoir leurs raisonnements, parce qu’elles déforment parfois la réalité, parce que ces femmes sont souvent trop dures envers elles-mêmes, que l’on s’attache autant à l’histoire et ces héroïnes. 

Plus qu’une simple histoire de romance ou de sexe, Lisa Taddeo signe ici un roman féministe, qui rend compte des complications que la société impose aux femmes, sans pour autant les considérer comme victimes du système. Elle montre tout simplement qu’une histoire d’adultère, de liaison « interdite » pour une femme dans notre société sera toujours frappée du sceau de l’immoralité. On le sent à travers le regard des autres, évidemment, mais surtout à travers le recul que les personnages ont sur leur mode de vie. Ce qui est glaçant, cependant, c’est le contraste entre la dureté du jugement de ces femmes envers elles-mêmes, et l’absence de réflexion de leurs partenaires masculins. Cela n’a pas pour but de faire des généralités, de tomber dans les stéréotypes, mais juste de souligner l’effort surhumain que font ces femmes pour contrer les codes qu’elles ont intégrés. 

Pas de jugement, pas de pitié, donc. Rien que de l’empathie, et une bonne dose de remise en question.

L’angle utilisé par la romancière est très juste et pousse à la réflexion, plus qu’il n’essaie de convaincre le lecteur d’adhérer à un système de valeurs. Lisa Taddeo laisse en effet le lecteur libre du regard qu’il porte sur l’histoire, et ce en exposant la subjectivité de ces femmes, et non une réalité objective. Elle montre que le monde n’est pas manichéen, que tous les hommes ne sont pas « méchants », mais que bien que Lisa, Maggie et Sloane cherchent à s’émanciper, elles ne semblent jamais y parvenir pleinement. C’est à nous, lecteurs, de comprendre leurs décisions, leurs victoires, ainsi que leurs peines. 

Peu importe le dénouement de leur situation – bon ou mauvais, ce livre est une vraie prise de conscience de situations de la vie quotidienne que traversent peut-être vos voisines, votre boulangère, ou vos camarades de promotion.

L’évolution de ces personnages et de leur histoire est extrêmement prenante, au risque de vous faire manquer votre arrêt de bus (- oui c’est du vécu). Finalement, quitter Maggie, Sloane et Lina, c’est laisser un vide assez important en soi. 

Ce livre fait partie de ceux qui se binge-read tout en étant assez profond pour laisser des questionnements. On attend maintenant avec impatience sa sortie en France.

Similar posts by this author:

The Sundial Press

The Sundial Press

The Sundial Press is the student-directed media outlet of Sciences Po Campus of Reims. It publishes editions in print and online. Originally started as a group project when the campus of Reims was founded in 2011, it has become a newspaper covering all aspects of student life at Sciences Po and in Reims as well as the global issues that impact the university’s international student body.

Leave a Reply